La lecture/appréciation des œuvres littéraires : Des cas de pratiques enseignantes aux trois cycles du primaire au Québec

  • Jeudi 24 mars de 15 h à 16 h 30
  • En ligne avec Teams

Conférencière/Conférencier

Description

Les prescriptions ministérielles placent la lecture et l’appréciation des œuvres littéraires au centre des apprentissages communs liés au domaine des langues et plus particulièrement le français langue d’enseignement (Gouvernement du Québec, 2006). Bien que l’appréciation des œuvres littéraires soit un lieu de médiation culturelle, d’orchestration et de synthèse des compétences à lire, écrire et communiquer oralement (Gouvernement du Québec, 2006), les pratiques liées au développement de cette compétence demeurent peu documentées (Dezutter et al., 2012; Lépine, 2017). Divers travaux soulèvent le manque de connaissances sur ce qui est réellement mis en œuvre en classes de français et de littérature (Daunay, 2007; Schneuwly et Dolz, 2009; Dezutter et al., 2012; Lépine, 2017). De nombreux chercheurs dont (Schneuwly, 2014) s’accordent sur la nécessité de décrire, expliquer ce qui s’enseigne dans des classes ordinaires et rendre compte des transformations actuelles des pratiques enseignantes. Quelles pratiques les personnes enseignantes mettent-elles en œuvre pour enseigner la lecture/appréciation des œuvres littéraires aux trois cycles du primaire ?