Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante

Les axe de recherche du CRIFPE

Les axes du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) résultent d’un travail de structuration scientifique de notre champ de recherche : la formation et l’exercice de la profession enseignante, en lien avec la réussite éducative des apprenants. Un tel travail est à la fois itératif et évolutif : il tient compte notamment des nombreux acquis de notre centre au cours des 15 dernières années, mais aussi des nouveaux développements et résultats de la recherche scientifique internationale dans notre domaine.

Faisons remarquer qu’au sein du CRIFPE, la fonction des axes est double.

  • Ils représentent d’abord une organisation intellectuelle de notre domaine en fonction d’objets et de thèmes plus spécifiques sur lesquels portent les recherches des membres du Centre. Ces objets et thèmes sont définis en lien étroit avec les travaux des équipes de recherche qui constituent les forces vives du CRIFPE. De ce point de vue, les axes ne sont pas seulement des catégories conceptuelles : ils dérivent directement d’un effort d’unification et de partage des recherches dans lesquelles sont actuellement engagés les membres et les équipes du Centre.
  • Ces axes constituent également des pôles fédérateurs autour desquels devront s’organiser la programmation du Centre et ses nombreuses activités, ainsi que les productions de ses membres. Les axes permettent ainsi aux équipes du Centre de partager leurs travaux et d’accroître leurs interactions à partir de pôles scientifiques communs. Ils forment en ce sens le mode d’organisation privilégié de notre activité scientifique.

La programmation scientifique du CRIFPE repose sur trois axes :

AXE 1

SE FORMER À L'ENSEIGNEMENT : LA FORMATION PROFESSIONNELLE INITIALE ET CONTINUE

L’Axe I correspond à la phase où le futur professionnel doit d’abord se former à sa profession ; or, comme le montre la documentation internationale depuis 30 ans, cette formation est elle-même un processus qui débute avant la formation initiale, se poursuit à l’université et débouche enfin sur la formation continue et le développement professionnel inscrits sur toute la durée de la carrière. Au Québec comme ailleurs, les diverses formations à l’enseignement (primaire, secondaire, adaptation scolaire, etc.) ont connu depuis les années 1960 des transformations majeures sur plusieurs plans : établissements d’enseignement, curriculum, savoirs et compétences, relations entre les acteurs, etc. Ces transformations se sont incarnées dans de nouvelles politiques éducatives (professionnalisation, universitarisation, etc.) et à travers diverses réformes du système de formation professionnelle. Depuis les années 1980, la recherche sur la formation à l’enseignement, dans sa volonté de rendre compte de cette évolution et de l’accompagner, a connu un développement extraordinaire. Au Québec, l’axe sur la formation des enseignants a toujours été au cœur des travaux du CRIFPE.

AXE 2

S'INSÉRER DANS L'ENSEIGNEMENT : L'INSERTION PROFESSIONNELLE

L’Axe II regroupe les travaux portant sur l’IP des personnels de l’enseignement, qu’ils soient à leur premier choix professionnel, en reconversion de carrière ou en transition professionnelle vers un nouveau contexte socio-éducatif. Les travaux qui s’inscrivent dans cet axe concernent des sujets variés reliés à l’une ou l’autre dimension de l’IP : l’intégration en emploi, l’affectation des tâches, l’intégration organisationnelle, la professionnalité et l’insertion subjective. Ils traitent aussi de sujets transversaux tels que l’expérience d’insertion, le bien-être et la résilience au travail, la persévérance et l’attrition professionnelles, ainsi que les programmes et les dispositifs de soutien à l’IP. Il va sans dire que la formation initiale ne saurait préparer pleinement les professionnels de l’enseignement à toutes les responsabilités, les situations et les défis multiples auxquels ils feront face lors de leur insertion professionnelle (IP). L’IP est une phase charnière de la carrière, correspondant aux premières années d’exercice. Elle couvre une période plus ou moins longue selon les conditions de travail, les particularités du milieu, le soutien offert et la capacité de résilience individuelle.

AXE 3

AGIR COMME PROFESSIONNEL DE L'ENSEIGNEMENT : LE TRAVAIL.

L’Axe III est enfin celui de la carrière où le professionnel doit travailler et intervenir auprès des apprenants et avec les autres professionnels au sein d’établissements, eux-mêmes intégrés à un système scolaire situé dans un environnement social. L’axe 3 regroupe les travaux de recherche portant sur le travail des agents éducatifs: enseignants, orthopédagogues, conseillers pédagogiques, techniciens en adaptation, directions d’établissement, psychologues scolaires, etc. Les chercheurs oeuvrant dans cet axe s’intéressent aux pratiques enseignantes et éducatives, mais aussi aux identités et cultures professionnelles des agents éducatifs, à leur carrière, à leurs connaissances et compétences, ainsi qu’à leurs interactions au sein des établissements et avec les acteurs externes, notamment les parents. L’un des objectifs de cet axe est de dresser un portrait d’ensemble de la situation socioprofessionnelle des agents éducatifs au sein de l’école québécoise. Une quarantaine de projets subventionnés contribuent à l’essor de cet axe.

Ces trois axes forment, sur le plan de notre programmation scientifique, un continuum qui couvre l’ensemble des processus constitutifs de la condition enseignante aujourd’hui : 1) se former à l'enseignement; 2) s'insérer dans la profession; et 3) intervenir comme professionnel en interaction avec d’autres acteurs scolaires et éducatifs, en lien avec la réussite éducative des élèves. Ils permettent donc d’explorer et d’étudier la formation et la profession enseignante dans ses principaux aspects et enjeux, tout en regroupant les chercheurs et les équipes du Centre autour de thèmes et d’objets de recherche communs.

Tous les chercheurs du Centre contribuent de manière prioritaire au développement de l'axe qui recouvre leur thématique principale de recherche. Un chercheur peut également contribuer à plusieurs axes de recherche du CRIFPE.

Chaque axe est placé sous la responsabilité d’un directeur d’axe. Ses principales fonctions consistent à animer et nourrir la vie scientifique de l’axe, à favoriser l’intégration des recherches en cours et le partage des cadres théoriques, des méthodes et des résultats de recherche entre les chercheurs, ainsi qu’à proposer et susciter des activités et productions collectives, et à y participer.

Pour ce faire, chaque année, les directeurs d’axe préparent, en concertation avec les chercheurs œuvrant dans l’axe et le Bureau de direction du CRIFPE, un programme d’activités et de productions scientifiques inhérentes à leur axe : organisation de colloques, symposiums, ouvrages et textes collectifs, séminaires, groupes de lecture, etc. Le directeur du CRIFPE et le Bureau de direction veillent à la complémentarité des axes et à la mise en synergie de leurs programmes d’activités; ils assurent également, sur une base annuelle, la mise en place d’activités transversales à tous les axes.