Les difficultés dans le travail enseignant

  • Mercredi 12 octobre 2016 de 14 h à 15 h 30
  • Salle A10-3005 - Faculté d’éducation - Campus principal - Université de Sherbrooke

Conférencière/Conférencier

Photo de Javier Nunez Moscoso

Nunez Moscoso, Javier

Javier Nunez Moscoso est Docteur en Sciences de l’éducation (Université de Toulouse 2 Jean Jaurès – Pontificia Universidad Católica de Chile), Master en Sciences humaines et sociales (Université de Toulouse 2 Jean Jaurès) et ancien enseignant en philosophie (Universidad de Santiago de Chile). Ses travaux de recherche sont centrés sur les éléments constitutifs de la culture professionnelle des enseignants, ainsi que sur les difficultés pro-fessionnelles qui émergent durant les situations de travail, dans une optique heuristique et transformative appliquée au domaine de la formation. Au plan épistémologique, il s’intéresse à l’étude du statut des connaissances produites par les démarches d’investi-gation, au statut des savoirs professionnels des enseignants et à la relation entre science et action à travers une approche de recherche-intervention. Son approche se veut plu-rielle, en faisant appel au plan théorique à des travaux en anthropologie, sociologie, ergonomie et philosophie phénoménologique, sous une dominante pragmatique.

 

Description

 

Bien que la recherche autour des difficultés des enseignants (stagiaires, débutants, expérimentés) soit de longe date et extrêmement vaste, force est de constater que celle-ci a été très peu systématisée, en privilégiant l’individualité et la spécificité des approches en dépit de la mise en perspective vis-à-vis d’autres travaux.

Dans ce contexte, nous avons commencé deux grands chantiers :

- le premier, en phase de valorisation, s’est donné par objectif la mise en dialogue des études autour de la difficulté au sens large, en identi-fiant des constellations conceptuelles (situationniste, causaliste et natu-raliste) et les approches qui ont investi cette thématique (sociologiques et multiréférentielles ; théories de l’activité ; didactiques ; psycholo-giques et médicales ; sans théorie explicite). Enfin, nous avons synthéti-sé les principaux résultats de recherche autour de deux axes interpréta-tifs : « comprendre/expliquer la difficulté » (en lien avec la situation d’enseignement, les caractéristiques sociodémographiques, le contexte institutionnel et politique, l’idéal de métier et l’image sociale) et « subir/agir face à la difficulté » (prendre en charge et gérer la difficul-té, former et accompagner les enseignants en difficulté, abandonner le métier).

- le deuxième chantier, quant à lui, s’est monté après le constat du regard fondamentalement négatif porté par la recherche autour des dif-ficultés professionnelles, celles-ci étant étendues souvent comme des avatars du travail, des dysfonctionnements. Ainsi, actuellement, nous initions une étude à vocation empirique qui vise aborder les difficultés des enseignants stagiaires comme un descripteur de la culture profes-sionnelle et comme une ressource pour l’apprentissage lors de l’entrée dans le métier.

Pour vous inscrire, contacter Brigitte Caselles-Desjardins

 

 

Autres ressources