Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante

Le CRIFPE

Le Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) a été fondé en 1993. Or, la mission actuelle de notre Centre se situe dans la continuité de notre projet collectif depuis près de trois décennies.

Le CRIFPE a connu depuis sa fondation un développement remarquable et représente aujourd'hui, en ce qui a trait aux effectifs, à la productivité et au rayonnement provincial, national et international, l'un des plus importants centres de recherche scientifique au Canada dans le champ de l'éducation et, de façon plus particulière, dans le domaine de l'enseignement et la profession enseignante.

Le Centre s’efforce depuis près de 30 ans de favoriser la production de connaissances scientifiques nouvelles, d’assurer leur diffusion et leur transfert vers l’institution éducative comprise au sens large (État, ministères, centres de services, établissements, praticiens, associations professionnelles, fédérations diverses, etc.), tout en créant des partenariats avec les utilisateurs potentiels des résultats de recherche dans un domaine stratégique pour la société : la formation des professions de l’éducation. Ainsi, au fil des ans, les nouvelles connaissances produites de façon collective grâce à l’élément fédérateur qu’est le CRIFPE ont connu un impact de plus en plus important sur les organisations et politiques éducatives au Québec, au Canada, voire sur la scène internationale.

Centre interuniversitaire, multidisciplinaire et international, le CRIFPE est reconnu et soutenu par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQ-SC) en tant que Regroupement stratégique. Il est composé de quelque 130 chercheurs de toutes les régions du Québec, de leurs étudiants, de plus de 40 chercheurs internationaux, de professionnels, techniciens et autres.

Globalement, la mission du CRIFPE, sans s’y limiter, est de :

  • Fédérer et maintenir une masse critique de chercheurs de tout le Québec et de plusieurs disciplines contributives à l’étude de l’éducation, collaborant étroitement entre eux afin que leurs recherches aient des impacts significatifs sur les pratiques, les institutions et les politiques éducatives.
  • Offrir à la relève scientifique un environnement organisationnel riche, dynamique et performant, c’est-à-dire soutenir nos étudiants dans leurs études et leur permettre d’entreprendre des carrières en recherche.
  • Assumer directement et développer, sur le plan scientifique, la mission centrale des facultés et départements d’éducation, à savoir la formation des professionnels de l’éducation, afin de leur offrir des connaissances scientifiques et des données probantes qui pourront soutenir leur action auprès des élèves.
  • Finalement, inscrire notre recherche québécoise dans des réseaux internationaux dynamiques, non seulement pour accroître son rayonnement, mais aussi pour lui permettre de se maintenir au diapason du développement des connaissances et de contribuer au progrès des recherches scientifiques internationales.

Sur le plan scientifique, ce projet collectif a conduit à un élargissement et à un approfondissement de notre objet de recherche. En effet, à l’origine, les chercheurs du CRIFPE travaillaient surtout sur la profession enseignante et sa formation. Or, avec l’apport de nouveaux membres et à la suite de l’évolution même de l’institution éducative et de son environnement social, nos chercheurs se sont intéressés aux autres acteurs éducatifs, de plus en plus nombreux et diversifiés, qui interviennent auprès des élèves : orthopédagogues, orthophonistes, conseillers pédagogiques et d’orientation, animateurs de la vie étudiante, directions d’établissement, psychologues scolaires, etc. Ces acteurs contribuent donc à leur éducation en collaboration avec le personnel enseignant. Ils constituent ainsi, avec les enseignants, l’ensemble des professions de l’éducation. Nous nous intéressons également à leur formation ainsi qu’à ceux qui les forment.