Regards croisés sur le climat des classes d’éducation physique et à la santé (EPS) du secondaire dirigées par des stagiaires finissants

  • Jeudi 4 décembre 2008 à 12 h
  • Local B-328, pavillon Marie-Victorin, Université de Montréal

Conférencière/Conférencier

Photo de Jean-François Desbiens

Desbiens, Jean-François

M. Jean-François Desbiens est un professeur à la Faculté d’éducation physique et sportive de l'Université de Sherbrooke.

Description

Les enseignants d’éducation physique efficaces sont plus sensibles au climat qui règne en classe. Ils créent, chez les élèves, la perception que leur environnement d’apprentissage est soutenant, une condition essentielle pour qui cherche à construire et à maintenir des relations interpersonnelles productives en classe d’EPS. Cette présentation rend compte d’une recherche portant sur le climat durant les cours d’éducation physique et à la santé réalisée auprès de 25 stagiaires finissants, de 25 enseignants associés et de 585 élèves de secondaire 1 à 5. Son originalité est qu’elle met en dialogue trois systèmes d’analyse à basse inférence utilisés en enseignement de l’éducation physique de même qu’un outil d’analyse des perceptions des comportements d’interaction à haute inférence en vue d’apporter des réponses à la question générale suivante : Qu’est-ce qui caractérise le climat qui prévaut au sein de classes d’éducation physique et à la santé du secondaire dirigées par des stagiaires finissants ?

Autres ressources